6 techniques cinématographiques à utiliser dans votre roman dès maintenant !

Sur son site « Live Write Thrive » , C. S. Lakin propose des conseils aux écrivains, sous forme d’articles, de cours en ligne et de services de relecture.

Dans cet article intitulé “6 Cinematic Techniques You Can Apply to Your Novel Right Now”Lakin nous invite à regarder les scènes de roman sous un nouvel angle, celui du cinéma !

Merci à C. S. Lakin d’avoir autorisé cette traduction !

image-techniques-cinema

Image de Freepik

Nous avons tous grandi en regardant des milliers de films et de séries. Nous sommes tellement habitués au style, à la technique et aux méthodes utilisés dans les films et les séries que nous en acceptons les codes sans même nous en rendre compte. Jusqu’à un certain point, nous nous attendons maintenant à voir ces codes dans les romans que l’on lit – peut-être pas consciemment, mais certainement inconsciemment.

Instinctivement, on sait ce qui rend une scène de film si captivante, mais aussi ce qui peut la rendre complètement ennuyeuse. Et même si nos préférences diffèrent, dans l’ensemble, on tombe tous d’accord pour identifier les scènes qui fonctionnent et celles qui ne fonctionnent pas. Soit l’effet recherché par l’auteur ou le réalisateur est là, soit ça tombe à plat.

En tant qu’auteurs, il est possible d’apprendre de cette narration visuelle. Ce qui rend un film captivant peut également enrichir un roman ou une nouvelle.

Séparer les scènes en segments

Les films et les séries, tout comme votre roman, sont composés d’un ensemble de scènes qui s’enchaînent pour raconter une histoire.

Cependant, en tant que romancier, vous ne préparez pas vos scènes de la même manière qu’un scénariste ou un réalisateur. Alors que vous voyez peut-être chacune de vos scènes comme un moment capturé sur une période de temps, un réalisateur de film voit dans chaque scène une compilation d’un certain nombre de segments – un ensemble de plans qui seront ensuite édités et montés pour créer un instant fluide et homogène. En pensant en termes de segments au moment d’écrire chaque scène, les auteurs peuvent créer une histoire dynamique et puissante visuellement.

Alors comment les romanciers peuvent-ils structurer leurs scènes avec des techniques cinématographiques qui enrichissent leur écriture ? Voici six étapes qui vous aideront à structurer votre roman comme si vous étiez un cinéaste :

Identifiez les moments-clés de la scène

Pensez à votre scène et essayez de la découper en plusieurs moments clés. D’abord, vous avez le plan d’ouverture qui pose la scène et le décor. Ensuite, identifiez plusieurs moments clés dans lesquels quelque chose d’important se passe, comme une complication ou un rebondissement, notez-le.

Puis notez LE moment clé de la scène – ce “moment fort” dont je parle tout le temps – qui révèle quelque chose d’important sur l’intrigue ou sur les personnages. Il doit arriver à la toute fin ou très proche de la fin. Il est possible d’avoir un moment supplémentaire qui est la réaction ou la répercussion de ce moment fort.

Réfléchissez à votre point de vue

Vous avez à présent une liste de “plans de caméra”. Pensez à chaque plan de votre liste et imaginez où votre caméra doit être positionnée pour chacun de ces plans. Souvenez-vous, vous devez vous mettre à la place d’un personnage – soit à la première personne, à la place d’un personnage qui fait l’expérience de la scène, soit à la troisième personne. Il vous faut donc prendre en compte où se trouve ce personnage physiquement pendant qu’il voit et réagit aux moments clés qui se passent dans votre scène.

Vous avez maintenant un fil directeur pour écrire votre scène de manière dynamique. Zoomez pour voir les détails importants. Prenez du recul pour montrer une perspective plus large et mettre en évidence la conséquence importante d’un événement.

Ajoutez du bruit de fond

Examinez quels bruits sont importants dans cette scène. Ce sont peut-être des bruits ordinaires qui créent une ambiance, mais pensez aussi à quelques sons que vous pourriez inclure et qui vont faire ressortir et renforcer le sens de la scène pour le personnage.

Des cloches qui sonnent peuvent rappeler son mariage à un personnage, alors qu’elle se dirige vers le tribunal pour déposer une demande de divorce. Des oiseaux qui pépient joyeusement dans un arbre à côté d’un personnage en deuil peuvent avoir l’air de moqueries et intensifier son chagrin.

Mettez de la couleur dans vos scènes

Les couleurs peuvent avoir un effet saisissant. Chaque couleur a une signification psychologique forte et les cinéastes utilisent rarement les couleurs au hasard. Le rouge implique le pouvoir ; le rose, la faiblesse. Vous pouvez teinter vos scènes et augmenter leur pouvoir visuel. La couleur peut aussi donner une valeur symbolique à un objet. Vous voulez en savoir plus ? Je vous recommande ce livre : If It’s Purple, Someone’s Gonna Die de Patti Bellantoni [non traduit en français].

Pensez aux angles de caméra

L’angle d’un plan a aussi un effet psychologique fort. Une caméra qui filme un personnage d’en bas sous-entend qu’il est important, arrogant, puissant ou supérieur. Une caméra qui filme un personnage d’en haut sous-entend quelqu’un de faible, d’inférieur, ou d’opprimé.

Si votre personnage est dans une scène avec d’autres et se sent supérieur, vous pourriez le placer en hauteur ou faire en sorte qu’il soit vu d’en dessous pour mettre l’accent sur cette perception. Une femme qui se fait renvoyer pourrait être assise dans un fauteuil avec sa responsable qui se tient debout penchée sur elle. Ces petites touches ajoutent du pouvoir visuel.

Intégrer des détails sensoriels

Envisagez d’ajouter des détails sensoriels à vos scènes. Trop souvent, les romanciers placent leurs personnages dans des décors ennuyeux, sans même mentionner où ils sont, à quelle époque de l’année la scène a lieu ou à quoi ressemble le temps ce jour-là. Nous existons dans un monde physique, et les films exposent avec beaucoup de détails le décor et les paysages.

Ajoutez du caractère à votre scène en l’imprégnant de météo et de détails sensoriels sur les environs. La sensation de l’air à la fin de l’automne au milieu de la nuit dans le Vermont alors que deux personnages traversent un parc devient une caractéristique de la scène que les lecteurs vont ressentir si vous réussissez à rendre votre scène vivante.

Les romanciers qui pensent comme des cinéastes peuvent créer des histoires visuellement époustouflantes qui vont persister bien après que la dernière page n’ait été lue. Prenez le temps d’améliorer votre regard de cinéaste pour enrichir vos scènes, en leur donnant des images dynamiques et des détails sensoriels, mais aussi en choisissant de manière pertinente la place de vos personnages, les couleurs et les sons.

Si nous voulons toucher les lecteurs avec nos histoires, le meilleur moyen est de rendre vivants nos romans grâce aux techniques cinématographiques.

Laquelle de ces 6 techniques cinématographiques préférez-vous ? Laquelle pourriez-vous utilisez dès maintenant dans une scène que vous êtes en train d’écrire ? Racontez-nous dans les commentaires !

Sur l’auteur

me-and-coal

C.S. Lakin est une romancière, une coach d’écriture, une maman, une voyageuse, et tout plein d’autres choses. Elle a écrit une dizaine de romans.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s